Reproduction féline: choses à savoir quand on cherche un mâle reproducteur (Part I)

Je travaille actuellement sur dun projet d’e-learning (très intéressant, mais complètement nouveau pour moi !) et aujourd’hui, pendant que je mettais en forme ces modules sur la reproduction féline, je me suis dis qu’une partie de ce contenu irait  tout aussi bien dans un blog ! Egalement là une opportunité d’élargir la discussion et de recueillir les témoignages de l’ensemble de notre communauté féline ! 

 Le titre du module sur lequel j’ai passé la plus grande partie de ma journée s’appelait: «  Comment choisir votre futur mâle reproducteur? ». Je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet (quand les modules seront publiés, j’espère que vous les ferez, mais jusqu’à là, cultivons le mystère…). Il y a cependant une question qu’il me semblait importante de discuter sur ce blog: «  A quel âge choisir un futur mâle reproducteur pour sa chatterie? ».

 Dans mon expérience, la plupart du temps les éleveurs feront l’acquisition de chatons de 2-3 mois, et ceux-ci rejoindront le programme de reproduction de la chatterie lorsqu’ils auront atteint leur âge adulte. Pour sûr, c’est souvent là la solution la plus facile (surtout si vous savez  ce que vous voulez et où chercher). Cependant, pas forcément la meilleure alternative…

 

Chatons, ou parier sur l’avenir.

 

En effet, d’un point de vue reproduction, un chaton représente un pari sur l’avenir. Ils n’ont pas encore atteint leur puberté: vous n’avez pour le coup aucune idée de ce que représentera leur potentiel reproducteur futur. Ils pourraient tout aussi bien être stériles, mais à ce stade, malheureusement, impossible de juger.

 Il y a cependant quelques petites choses sur lesquelles un éleveur doit à mon sens s’attarder avant d’acheter un chaton mâle dans l’optique d’en faire son futur reproducteur.

 

Des détails anatomiques sur lesquels s’attarder

 

Il est impératif de toujours vérifier si les deux testicules sont descendus dans le scrotum. Chez les chats, à la différence de l’espèce canine, ceux-ci sont dans le scrotum dès la naissance. A cet âge cependant, il est généralement difficile de les palper à cause de leur toute petite taille et il faudra généralement attendre 4-8 semaines pour mieux les sentir. S’ils n’y sont pas, il y a certes encore un peu d’espoir car les testicules peuvent descendre jusqu’à 6 mois (voir ici, ce post avait été écrit pour l’espèce canine mais le mécanisme et les conséquences sont assez similaires chez le chat). Dans mon expérience cependant, ce n’est jamais un bon signe… en particulier si c’est un futur reproducteur que vous souhaitez acquérir. 

 Je le répète souvent mais il est de la plus haute importance que l’animal présente un état corporel optimal, et ce même étant chaton. L’obésité est en effet un problème grandissant chez nos animaux de compagnie, et il n’épargne malheureusement pas les chats de race. Je lisais dernièrement une étude qui mentionnait que près de 45.5% des chats en show qu’ils avaient vus pour leur étude étaient en état de surpoids (voir l’abstract ici). En termes de proportions, c’est tout simplement énorme ! Si les chatons sont dèjà en état de surpoids, ils vont développer ce que l’on appelle une « obésité hyperplastique » qui pour le coup est très difficile à traiter à l’âge adulte. Nul doute que cette obésité précoce aura des conséquences sur la santé des animaux. De plus si vous suivez régulièrement notre blog, vous savez que ce surpoids peut également avoir des conséquences sur la fertilité (voir ici).

 

Maladies infectieuses: une priorité, toujours.

 

Lorsque vous élevez du chat, vous apprenez très rapidement ô combien les maladies infectieuses peuvent être problématiques en chatterie. Et s’il semble évident qu’un chaton doive être en bonne santé avant de rentrer dans votre élevage, il y a néanmoins deux maladies virales pour lesquelles il est impératif que ces animaux soient testés: il s’agit du FIV et du FelV. Ces maladies ont en effet des conséquences directes sur la fonction de reproduction et peuvent entraîner de l’infertilité, des avortements voire de la mortalité néonatale. Quelque chose qu’aucun éleveur ne souhaite… Même si ces cas restent rares, c’est quelque chose que nous rencontrons pourtant encore. La prudence reste de mise, aussi n’arrêtez en aucun cas de faire ces tests sur vos nouveaux individus.

Les chatons mâles atteindront généralement leur puberté vers l’âge de 6 mois, mais il est probable que nombre de ces animaux ne soient pas encore capable de saillir correctement à cet âge (chez certains mâles, cette aptitude ne sera pas acquise avant 1.5-2 ans, pas quelque chose de rare dans des races comme le Persan). De plus les premiers éjaculats sont très souvent pauvres en spermatozoïdes fécondants: aussi, même s’ils se mettent à saillir très jeunes, pas garanti qu’ils rendront toutes les femelles gestantes immédiatement.

 

C’est tout pour aujourd’hui mais restez connectés pour nos prochains posts, nous discuterons des autres solutions qui s’offrent à vous lorsqu’il s’agit de chercher un mâle reproducteur pour votre chatterie !

En attendant, n’hésitez pas à partager avec nous les critères qu’ils vous semblent essentiels de rechercher chez un chaton futur reproducteur.  

"On gagne toujours à investir dans le savoir.“ Benjamin Franklin. Si ce post vous a plu, partagez-le ! Cela permettra de diffuser l’information au sein de notre communauté PRO! Et restez en contact avec nous pour recevoir toutes nos dernières publications. Pour cela il suffit de cliquer sur une des icônes ci-dessous !

Vues : 230

Commenter

Vous devez être membre de Club Éleveurs pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Club Éleveurs

Évènements

KNOWLEDGE PORTAL

© 2019   Créé par Royal Canin Canada   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation