Reproduction canine : quel lien entre infertilité et hypothyroïdie ?

Dernièrement, durant l’une de mes présentations sur l’infertilité dans l’espèce canine, la question suivante m’a été posée : “Vous parlez d’affections utérines, ovariennes, de maladies infectieuses qui peuvent affecter la fertilité chez la chienne. Mais pourquoi n’avez-vous pas du tout abordé l’hypothyroïdie? ». Ma réponse: « Bonne question ! Je n’en ai pas parlé parce que je pense que si l’animal souffre réellement d’hypothyroïdie, l’infertilité sera rarement la première cause de consultation ».  Surpris ? Laissez-moi vous expliquer mes dires !   

 

  • Les hormones thyroïdiennes: à quoi servent-elles?

Chez nos chiens – et en fait chez tous les mammifères-, la glande thyroïde se situe dans la région cervicale. Les hormones produites par ce petit organe – qu’on dénomme par ailleurs hormones thyroïdiennes mais vous avez peut-être également entendu parler de T3 ou T4- jouent un rôle significatif dans nos organismes. On les considère en effet souvent comme « les hormones du métabolisme de base ». Ce qui veut dire essentiellement qu’elles interviennent dans de nombreux processus, et dans presque toutes les grandes fonctions organiques.

Quand un chien souffre d’hypothyroïdie, cela signifie que ses concentrations sanguines en hormones thyroïdiennes sont plus basses que la normale. De par leur implication dans de nombreux processus organiques, vous comprenez du coup que l’hypothyroïdie peut se manifester par une très large variété de symptômes cliniques. Les suivants sont ceux que nous observons le plus souvent en clinique vétérinaire et qui peuvent nous faire suspecter cette maladie :

-          Problèmes dermatologiques – certainement parmi les manifestations les plus fréquentes : perte de poils (on dit souvent « pas de poils sauf sur la tête et les pattes ») ; hyperpigmentation, séborrhée, œdème cutané

-          Faiblesse, léthargie, difficultés à se déplacer

-          Bradycardie

-          Prise de poids

 

  • Hormones thyroïdiennes et fonction de reproduction?

Il y a également un véritable dialogue entre les hormones thyroïdiennes et les différents organes de la fonction de reproduction. Et de la même façon que l’hypothyroïdie peut influencer les autres fonctions organiques, la diminution du taux sanguin de ces hormones peut avoir des effets sur la fonction de reproduction. Dans tous les ouvrages de référence qu’il m’a été donné de lire en reproduction canine, il y a toujours quelque part un petit paragraphe qui mentionne du coup l’hypothyroïdie comme cause potentielle d’infertilité. Je ne doute pas que ça soit vrai. Cependant je pense que la vraie question que nous devrions nous poser est plutôt : « est-ce fréquent ? ». Et là pour le coup, il y a des données intéressantes dans la littérature scientifique sur le sujet.

 

  • Hypothyroidie: pas une cause fréquente d’infertilité

Il semble en effet que l’hypothyroïdie ne soit PAS, dans l’espèce canine, une cause fréquente d’infertilité. Pour appuyer cela, voilà deux études qui ont été faites sur le sujet :

-          La première a été conduite par mon ancienne équipe de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort (Paris, France) – ici le lien vers le résumé de l’article : ils ont évalué la fonction thyroïdienne de 204 chiens de 5 races différentes, certaines considérées comme « prédisposées à l’hypothyroïdie » (nous pourrions là-aussi avoir un grand débat, mais nous ne nous engagerons pas sur cette voie aujourd’hui !). Conclusion : aucune différence dans la concentration des hormones thyroïdiennes entre les individus fertiles et infertiles.

-          Dans la seconde étude, l’hypothyroïdie était induite expérimentalement sur 9 chiennes sur lesquelles par la suite la fonction de reproduction a été évaluée – résumé disponible ici . Conclusion : Je cite « Aucune différence n’a été noté concernant la différence dans l’intervalle inter-oestrus, la durée de la gestation, le comportement pendant les chaleurs, l’intervalle entre les chiots pendant la mise-bas et les profils de sécrétion de progestérone entre les individus étudiés et le groupe contrôle. »

Pour conclure : l’hypothyroïdie peut certainement causer de l’infertilité. Mais les chiens reproducteurs qui sont atteints de cette maladie présenteront généralement d’autres signes cliniques. Et l’infertilité sera rarement le premier motif de consultation. Si vous avez parcouru le résumé du deuxième article que j’ai partagé ici, vous avez peut-être vu qu’ils discutent également du rôle de l’hypothyroïdie pendant la gestation et sur les chiots nouveau-nés. Les données sont encore peu nombreuses, mais il y aurait là des pistes intéressantes pour certains cas de mortalité néonatale. Mais c’est là une toute autre histoire…

"On gagne toujours à investir dans le savoir.“ Benjamin Franklin. Si ce post vous a plu, partagez-le ! Cela permettra de diffuser l’information au sein de notre communauté PRO! Et restez en contact avec nous pour recevoir toutes nos dernières publications. Pour cela il suffit de cliquer sur une des icônes ci-dessous !

Vues : 509

Commenter

Vous devez être membre de Club Éleveurs pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Club Éleveurs

Évènements

KNOWLEDGE PORTAL

© 2019   Créé par Royal Canin Canada   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation