Reproduction canine et féline : pourquoi (et comment) déterminer la présentation des nouveau-nés durant la mise-bas ?

Il y a une dizaine de jours, j’ai donné coup sur coup deux présentations dans les écoles vétérinaires de Saskatoon et Calgary. Celles-ci portaient sur l’obstétrique canine et féline, et je l’avais –avec beaucoup d’humour- nommée : « Cas cliniques en obstétrique canine et féline : dois-je avoir peur quand un éleveur appelle au beau milieu de la nuit ? ». Vous vous demandez quel était le but poursuivi ? Je voulais juste montrer aux étudiants qu’ils ne devaient pas essayer de fuir ces situations qui n’ont rien « d’effrayant », car aujourd’hui nous avons les moyens en médecine vétérinaire de répondre à toutes ces questions! Et c’est une bonne chose car une fois en clinique, c’est quelque chose que pour sûr ils verront !

Ces présentations sont toujours une bonne occasion d’entamer la discussion avec les étudiants vétérinaires et durant ce voyage dans l’Ouest, de façon intéressante j’ai eu deux fois la même question : « Durant la mise-bas, l’échographie peut-elle être utilisée pour déterminer la position des chiots/chatons ? ».

Commençons par une petite définition : en obstétrique, « présentation » fait référence à la relation entre l’axe longitudinal du fœtus et les voies génitales de la mère. Dans des conditions normales, cette présentation est généralement longitudinale (voir image ci-dessous). Que voulons-nous éviter ? Une présentation transverse, où en fait la colonne vertébrale du chiot/chaton se retrouve perpendiculaire au canal vaginal.

Quand une chienne ou une chatte est présentée en urgence pour dystocie (=difficulté à mettre bas), c’est en effet quelque chose qu’il convient toujours d’évaluer. Pourquoi ? Regardez la radio ci-dessous, quand nous voyons ce type d’image durant la mise-bas, nous savons alors qu’il n’y a aucune façon que la mère expulse son petit naturellement. Lorsqu’une présentation transverse est visualisée, une césarienne doit être réalisée.

La présentation est évaluée à la radiographie, cette technique nous permettant en effet d’avoir une vue complète de la cavité abdominale de l’animal présenté. Pourquoi parler d’échographie alors ? J’utilise en fait toujours l’échographie lors d’une consultation d’obstétrique, c’est même en fait le premier examen que je réalise après avoir examiné la chienne. Celui-ci nous permet de déterminer la fréquence cardiaque des fœtus, qui est un élément important à considérer pour déterminer quelle est la marche à suivre (voir tableau ci-dessous). Cependant, l’échographie ne permet de visualiser que des sections de l’abdomen, et ne nous donnera jamais cette vue d’ensemble dont nous avons besoin pour déterminer comme se présentent les petits. C’est pourquoi ils ne peuvent malheureusement pas remplacer la radio, et ces deux examens trouvent donc toute leur place dans l’approche vétérinaire sur des cas d’obstétrique.

Nous sommes tous membres à part entière de cette communauté PRO que nous essayons de bâtir ! Aussi n’hésitez pas : partagez vos expériences, posez nous vos questions et donnez votre avis ! Les réseaux sociaux permettent aujourd’hui que la discussion continue, aussi que vous soyez accro à Facebook ou fan de Twitter, vous pouvez –et devriez !- en faire partie !

Vues : 262

Commenter

Vous devez être membre de Club Éleveurs pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Club Éleveurs

Évènements

août 2019
DLMMJVS
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       

KNOWLEDGE PORTAL

© 2019   Créé par Royal Canin Canada   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation