Néonatalogie : pourquoi je ne pense pas qu’une femme doive allaiter un chiot/chaton Part I

Si vous avez surfé sur Internet dernièrement, vous avez sûrement entendu parlé de l’histoire de cette femme au Colorado qui a allaité un chiot pour lui je cite « sauver la vie » (si vous l’avez manquée, le lien ici). En résumé : le chiot refusait de boire au biberon, la propriétaire croyait qu’il n’allait pas s’en sortir, elle allaitait alors son enfant et décida du coup de tenter la même chose avec le chiot. J’ai regardé l’interview qu’elle a donné à une chaîne de télé locale : « Je ne savais pas quoi faire d’autre », a-t-elle dit pour se justifier. J’étais heureux d’apprendre que tout s’était bien fini pour le chiot. Mais bon. Si j’avais été à sa place (je sais, toujours facile de commenter après coup), sans connaissances particulières dans ce domaine, j’imagine que ma première réaction aurait été d’appeler la clinique vétérinaire la plus proche. Et pas sûr qu’allaiter moi-même le chiot aurait été ma première option…

Pourquoi donc? Eh bien, première raison: le lait “humain” n’est pas vraiment adapté pour nos chiots. Moins riche en énergie, moins nutritif pour cette espèce, tout simplement moins adapté à la physiologie de chiots et chatons nouveau-nés. Je suis à nouveau heureux d’apprendre que tout s’est bien passé pour le chiot ici, mais il y avait là un risque important de le voir développer une diarrhée. Un nouveau-né avec une diarrhée se déshydrate rapidement. Et chez le chiot et le chaton, une des causes fréquemment citées de mortalité néonatale est bien cette même déshydratation…

Deuxièmement : il y avait d’autres options. Dans ce cas précis, ok, elle ne savait pas, n’avait pas appelé le vétérinaire et n’avait visiblement du coup aucune autre façon de le deviner par elle-même. Mais pour des professionnels du monde canin/félin, il est important je pense, de bien connaître les possibilités vers lesquelles se tourner si jamais cette situation venait à se présenter. En fait, si jamais celle-ci survient, il y a à mon sens 5 étapes à toujours respecter.

#1 Contrôler la température interne du nouveau-né

Oui, cela devrait TOUJOURS être la première étape lorsque vous avez à faire à ce type de situation. La température interne « normale » d’un chiot/chaton nouveau-né devrait être aux alentours de 36ºC. Si celle-ci tombe en dessous de 34 ºC, l’animal n’est plus capable de digérer. Si elle tombe en dessous de 32 ºC, le réflexe de tétée présent chez le chiot/chaton nouveau-né disparaît… Il y a plusieurs alternatives pour réchauffer un nouveau-né (lampes infrarouges, pads chauffants, couveuses,…) et si celui-ci est froid, cela doit toujours être la première étape avant d’essayer de lui faire boire du lait. C’est pourquoi je pense qu’il est impératif d’avoir toujours un thermomètre dans votre maternité !

#2 Essayer de biberonner avec un lait maternisé pour chiots/chatons

Suivez l’exemple sur la photo (il est important de respecter la même position). De plus, il y a également deux choses importantes à garder à l’esprit lorsque l’on doit biberonner :

-          Le nombre de repas par jour: au moins 8 repas/jour la 1ère semaine de vie, 6 durant la 2ème et 4 durant la 3ème.

-          Surveiller la quantité de lait ingérée par le nouveau-né: en effet un chiot/chaton devrait boire environ 1-5mL/100g par repas. Pourquoi il est important de surveiller cette quantité ? En cas de surconsommation (ce qui peut arriver avec des chiots voraces), une diarrhée de surconsommation peut se développer.

C'est tout pour aujourd'hui, mais restez connectés, la suite à la fin de la semaine!!!

Nous sommes tous membres à part entière de cette communauté PRO que nous essayons de bâtir ! Aussi n’hésitez pas : partagez vos expériences, posez nous vos questions et donnez votre avis ! Les réseaux sociaux permettent aujourd’hui que la discussion continue, aussi que vous soyez accro à Facebook ou fan de Twitter, vous pouvez –et devriez !- en faire partie !

 

Vues : 746

Commenter

Vous devez être membre de Club Éleveurs pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Club Éleveurs

Commentaire de Emmanuel Service Technique PRO le 27 février 2014 à 8:34

Merci pour votre commentaire! Effectivement le lait de ruminants n'est pas la meilleure solution pour nourrir les chiots nouveau-nés, j'entends souvent parler de lait de chèvre mais j'ai vu en clinique des cas où cela déclenchait des diarrhées importantes (et ce n'est jamais bon sur des chiots nouveau-nés). Si ça vous intéresse nous avions écrit à ce sujet il y a quelques mois de ça, le lien ici http://clubeleveursroyalcanin.ning.com/profiles/blogs/chasseurs-de-...

Commentaire de Petitslutins le 24 février 2014 à 14:08

Ce qui veut dire j'imagine, que le lait concentré "Carnation" n'est pas adapter pour un chiot non plus! Plusieurs personne m'on dit nourrir leur chiot avec ce lait de vache concentré et y ajouter du sirop de mais et un jaune d'oeuf!  je n'ai jamais osé essayer ca parce que je pense qu'une vache est faite pour nourrir une vache!

J'utilise le lait en poudre de Royal Canin qui est a mon avis le meilleur. J'en ai essayé beaucoup, Natural-C, qui était bien mieu que les autre mais 100 fois moin bien que Royal Canin, les chiots avaient faim plus rapidement qu'avec le Royal Canin et grosissait moin vite. J'ai avant ca utiliser: K9 qui était assez bien, mais difficile a se procurer. Et les marque désastreuse: Esbilac et d'autre.... pas croyable!!!!on dirait de la craie en poudre!!!

Évènements

KNOWLEDGE PORTAL

© 2020   Créé par Royal Canin Canada   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation