“Larva migrans”: un terme scientifique à connaître pour tout éleveur!

La semaine passée je faisais une présentation à Joliette, QC, sur les parasites gastro-intestinaux en chenil. C’est à mon sens un sujet important à aborder avec les éleveurs canins : en effet, quand on fait reproduire des chiens, malheureusement, d’une certaine façon, on « élève » des parasites également! Les chiens « parasite-free » relèvent du mythe, tant ces agents pathogènes ont développé des stratégies efficaces (hypobiose – les parasites restent dormants dans une structure kystique où ils sont protégés du système immunitaire de l’hôte ; œufs résistants dans le milieu extérieur et ce malgré la rigueur de votre hiver !; transmission transplacentaire et par voie lactée) qui leur ont permis de perpétuer l’espèce et ce malgré toutes les avancées faites en médecine vétérinaire ! Pour mieux comprendre ces spécificités, regardez la vidéo ci-dessous qui décrit le cycle du plus connu des parasites canins, Toxocara canis (plus communément appelé ascaris).

Ok, les parasites intestinaux sont des costauds! Mais s’il y a une chose que vous devez également garder à l’esprit, c’est qu’ils peuvent également représenter un risque zoonotique ! En effet, chez l’être humain, suite à l’ingestion d’un œuf de Toxocara, la larve va commencer à migrer – c’est ce que l’on appelle le phénomène de « larva migrans »- et pourra alors se retrouver dans le foie, les poumons, le cœur, le cerveau, les yeux… La plupart d’entre nous ne présenterons aucun symptôme mais en de rares occasions (surtout enfants, personnes âgées, personnes immunodéprimées), des réactions allergiques voir même des pertes de la vision pourront être observées ! Première chose à faire après avoir lu ces quelques lignes : ne pas paniquer ! Ces cas restent en effet très rares ! Mais en tant que professionnels du monde canin, il est à mon sens important pour vous d’en être informé ! Si vous voulez approfondir vos connaissances sur les risques chez l’homme, cliquez ici pour lire ce très bon article de revue sur le sujet !

Que faire du coup face à ce risque potentiel? Fort heureusement, il y a des choses toutes simples qui peuvent être réalisées ! Voici 5 points clés sur lesquels vous pouvez vous concentrer :

1/ De la plus grande importance: vermifuger correctement vos animaux, en gardant en tête qu’une attention tout particulière aux chiennes gestantes et aux chiots doit être accordée. C’est la meilleure façon de diminuer l’excrétion de ce pathogène dans l’environnement ! Rappelez-vous que les chiots doivent être vermifugés plus fréquemment que les adultes, parlez-en à votre vétérinaire pour qu’il vous aide à définir le protocole le mieux adapté pour votre structure !

2/ Ramassez les déjections canines le plus rapidement possible. Les œufs de Toxocara ont généralement besoin de 10-15 jours dans le milieu extérieur pour devenir infectant, aussi le plus vite vous éliminez les fécès, le mieux c’est ! Rappelez-vous qu’en élevage canin, un nettoyage/désinfection quotidien devrait être réalisé !

3/ Quand vous nettoyez le chenil, portez des gants! Et lavez vous les mains avec un savon une fois que vous avez terminé ! C’est une mesure on ne peut plus simple qui vous aidera à mieux vous protéger !

4/ Après avoir joué ou caressé vos chiens, à nouveau, lavez-vous les mains! Rappelez-vous que le portage passif des œufs de Toxocara par le pelage est une possibilité à toujours envisager !

5/ Des précautions toutes particulières doivent être prises pour les enfants (ou personnes immunodéprimées). La principale voie de transmission est par ingestion de terre contaminée. Rappelez-vous, ces œufs de parasites sont très résistants dans l’environnement! Par conséquent, ne laissez pas les chiens faire leurs besoins dans les aires de jeux et gardez un œil sur les enfants quand ils jouent dans ces bacs à sables que des chiens auraient pu fréquenter.

Comme ils sont en contact au quotidien avec leurs chiens, il y a bien un risque plus grand pour les professionnels du monde canin. La meilleure façon de se protéger passe fort heureusement par des mesures d’hygiènes très simples qu’il est important de ne pas négliger !  Si vous voulez en savoir plus sur comment contrôler ces parasites au sein de votre élevage, rappelez-vous que nous avons une présentation sur le sujet, pour savoir comment y assister votre représentante PRO Royal Canin est la personne à contacter !

Nous sommes tous membres à part entière de cette communauté PRO que nous essayons de bâtir ! Aussi n’hésitez pas : partagez vos expériences, posez nous vos questions et donnez votre avis ! Les réseaux sociaux permettent aujourd’hui que la discussion continue, aussi que vous soyez accro à Facebook ou fan de Twitter, vous pouvez –et devriez !- en faire partie !

Vues : 291

Commenter

Vous devez être membre de Club Éleveurs pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Club Éleveurs

Évènements

KNOWLEDGE PORTAL

© 2019   Créé par Royal Canin Canada   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation