Génétique féline : ce que la couleur peut vous dire…

Les éleveurs félins sont généralement de grands fans de génétique. En effet, une bonne connaissance dans ce domaine est requise pour mettre sur pieds un programme de sélection cohérent à l’intérieur de la chatterie. Ceci est particulièrement important lorsqu’on travaille sur les couleurs de robe de ses individus. 9 gènes différents sont en effet impliqués dans l’expression de ce caractère, et le résultat final sera fonction de la combinaison des différents effets de ces gènes à l’intérieur de l’individu.

Il y a quelques années de ça, à l’occasion d’une conférence dans un pays de l’Europe de l’Est, je me souviens d’un éleveur félin qui me montrait la photo d’un de ses chatons mâle dont il était très fier car « il avait une couleur particulière ». Quand j’ai posé mes yeux sur la photo, quelque chose m’a de suite perturbé… Juste en regardant la photo, on pouvait dire que ce chaton avait un petit problème… C’était un mâle calico…

D’un point de vue génétique en effet, un individu calico devrait être hétérozygote pour le gène orange O. Cela signifie que cet individu doit impérativement avoir deux allèles différents de ce gène dans son matériel génétique. Problème : le gène O est porté par le chromosome sexuel X… Un chat calico doit donc impérativement avoir deux chromosomes X… et donc être une femelle (rappelez-vous les mâles sont XY !). Un mâle calico est donc à coup sûr porteur d’une anomalie génétique, puisque son matériel génétique contient forcément deux chromosomes X. Cette anomalie perturbe généralement la spermatogénèse (parfois les gonades sont même un mix de cellules ovariennes et testiculaires, ce qu’on appelle alors ovotestis) et est généralement synonyme d’infertilité. On retrouve la même chose chez les mâles écaille de tortue, qui sont aussi hétérozygotes pour le gène O et doivent alors impérativement porter dans leur matériel génétique deux chromosomes X.

Ces anomalies ne sont pas si rares chez les chats de race.Ca ne veut nullement dire que l’animal n’est pas en bonne santé (la plupart vivent d’ailleurs très bien malgré cette anomalie génétique), mais malheureusement, leur utilisation en tant que reproducteurs est définitivement compromise !

Nous sommes tous membres à part entière de cette communauté PRO que nous essayons de bâtir ! Aussi n’hésitez pas : partagez vos expériences, posez nous vos questions et donnez votre avis ! Les réseaux sociaux permettent aujourd’hui que la discussion continue, aussi que vous soyez accro à Facebook ou fan de Twitter, vous pouvez –et devriez !- en faire partie !

Vues : 142

Commenter

Vous devez être membre de Club Éleveurs pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Club Éleveurs

Évènements

août 2019
DLMMJVS
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       

KNOWLEDGE PORTAL

© 2019   Créé par Royal Canin Canada   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation