Elevage félin : quelles précautions prenez-vous lorsque vous gardez un mâle entier à la maison ?

Quand on est éleveur félin, innover et improviser sont souvent des choses que vous faîtes au quotidien ! 

D'où ma question : quelles précautions prenez-vous aujourd'hui lorsque vous gardez un (ou des) mâles reproducteurs à la maison pour votre programme de sélection ? 

Si vous avez des astuces, partagez les ici ! Je suis sûr que votre connaissance du sujet sera un gros plus pour notre communauté !

Vues : 146

Y répondre

Réponses à cette discussion

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" chez moi, monsieur a son condo aménagé ou il recoit ses copines le moment venu. Il est aussi en liberté régulierement quand je peut le surveiller, puisqu'il n'est pas marqueur et tres harcelant."

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" J'ai des pièces spécialement pour mes mâles et 2 fois par jour ils sont sortis dans une plus grande pièce. Dans cette pièce ils peuvent être en contact avec des femelles sterilisées ou de jeunes mâles."

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" Nous avons deux pièces séparées de la maison où nous gardons nos mâles. Ils sont libres quand les filles ne sont pas libres afin d'éviter les portées non désirées. Sinon, les mâles sont dans leur chambre, environ 10 x 12 avec fenêtre, poteaux, jouets etc... et souvent en compagnie des femelles qui peuvent être accouplées même si les chaleurs n'y sont pas, ils ont au moins de la compagnie."

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" ici (France), implants pour les mâles, et comme ce n'est pas hyper fiable, je donne quand même la pilule aux filles, ça calme aussi leur marquage... (vie en maison ou chatterie à part, il n'y a pas de solution idéale - c'est vie en famille ici, mais forcément, ça a ses conséquences)"

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" une pièce aménagée pour le mâle avec aire de jeu. Panneau de coroplastre sur les mur pour les pipi indésirable parfois. Et sinon je lui met parfois une couche qu'il se promene dans la maison sous surveillance uniquement. "

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" Question pertinente mais la réponse n'est pas si simple. Tout dépend du mâle, des femelles, de l'envrionnement, l'espace aloué aux chats, le temps consacré à l'élevage (plusieurs éleveurs ont un travail à l'extérieur, des enfants, etc). Parfois c'est possible qu'avec un seul mâle dans la chatterie, il puisse vivre avec les femelles. Mais encore faut-il que les femelles l'accepte. De plus, les chaleurs sont à surveiller si on ne veut pas accoupler pendant un certain temps. Avec plusieurs mâles, la situation devient complexe et dans la majorité des cas les mâles doivent être séparés des femelles. Il ne faut pas oublier que les mâles entiers ont une forte tendance à marquer leur territoire donc s'ils ne sont pas dans une pièce à eux, la couche est de mise (oui, oui, ça existe!). Les rixes sont possibles en tout temps entre mâles, entre femelles et entre mâle et femelle donc c'est à surveiller. Nous avons remarqué que l'adoption de deux femelles du même élevage et du même âge aide grandement à l'harmonie. À surveiller aussi: les batailles entre mâles peuvent mener à bien des problèmes et parfois il est préférable de reloger un des mâles dans un autre foyer ou autre pièce. Ce qui est important, c'est que les besoins essentiels des chats soient comblés. On parle donc ici de griffoirs horizontaux et verticaux (suffisamment haut pour la longueur complète du chat à l'extension), espace en hauteur (3 dimensions), cachettes, idéalement un espace pour l'extérieur, accès à de l'eau et de la nourriture et plusieurs litières, sans compter les jouets et les gamelles interactives, évidemment ! "

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" Mes mâles vivent ensemble dans un grande pièce aménagée pour leurs besoins d'exercices, de repos, d'isolement, de nutrition et d'élimination, ils ont accès à l'extérieur et cette pièce possède deux enclos pour accueillir un nouveau afin d'éviter les combats et les intimidations. Dans cette pièce il y a aussi un lit qui me permet de dormir avec eux au besoin, une place pour travailler pour les accompagner et la porte de cette pièce est complètement vitrée sur l'habitat, afin de ne pas les isoler complètement. Il y des pipi-pads un peu partout, c'est essentiel pour les pompiers volontaires. Les trois mâles vivent en concubinage ! " 

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

"Par contre, quand je n'avais qu'un mâle, il vivait avec les femelles et les chatons. Il n'y avait pas de compétition. Il portait des couches le jour et la nuit, il dormait dans une grand enclos, sans couche. Il participait à l'éducation des chatons et assistait les femelles pour la surveillance. À plus d'un mâle, c'est difficile, la compétition peut être féroce. Il y a aussi, la sursimulation hormonale que provoquent les femelles sur le mâle. Le mâle peut devenir excédé et devenir harceleur, faute de femelle consentante. Il peut aussi souffrir d'anorexie, manger devient secondaire, les femelles sont prioritaires...  De plus, si l'élevage ne peut se permettre de pièce aménagée pour les mâle, mettre un mâle au repos est aussi une solution pour cohabiter sans friction."

J'ai posé la question également sur les réseaux sociaux, voici une des réponses :

" Jusqu'ici, nous n'avons pas eu de mâle, donc nous ne pouvons pas aider dans ce sens là on a fait des saillies exterieures (oui, nous sommes conscients des risques et on fait et demande tous les test disponibles à chaque fois). Par contre, je pense que c'est aussi intéressant de faire mention au système des familles d'accueil par rapport aux mâles. Ça a des inconvenients c'est sur, surtout que la famille doit bien accepter les termes et comprendre qu'un mâle entier peut marquer, miauler et ne doit pas sortir (risque Fiv, Felv, etc). Mais pour le chat ça reste une bonne option, car il peut faire une vie de chat de compagnie, aller partout dans la maison et être le seul chat le stresse moins et réduit les marquages et miaulements. Au cas où ça pourrait être utile. "

Bonsoir 

jai remarquer qu en elevant mes chats en liberter a la maison, controler les grossesse est difficile, voir presqu impossible et je ne veux pas sacrifier leurs liberter, alors si mon male reste dans une autre maison ( membre de la famille plus que volontaire) dois je m attendre a des trouble du comportement ( marquage et autres) ou cela pourrait t il etre la solution pour que tous puissent vivre librement heureux... que me conseiller vous pour que ce beau garcon soit heureux et epanouie?

Répondre à la discussion

RSS

Évènements

KNOWLEDGE PORTAL

© 2020   Créé par Royal Canin Canada   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation